• À la clôture de l’exercice, l’Europe s’inscrivait comme le second plus gros marché de Mazda en termes de ventes
  • Mazda suspend ses prévisions pour l’exercice 2021 au vu de l’incertitude du contexte économique

 

Mazda Motor Corporation a annoncé aujourd’hui ses résultats commerciaux et financiers à l'échelle mondiale sur l’ensemble de l’exercice, faisant état de 1 419 000 véhicules vendus au cours de la période de douze mois close le 31 mars 2020. 

Dans la plupart des régions, la pandémie de COVID-19 a eu un impact considérable sur les chiffres de ventes. Au Japon et en Amérique du Nord, les ventes ont ainsi reculé de 6 % en glissement annuel, s’établissant à 202 000 et 397 000 unités respectivement. En Chine, les ventes ont régressé de 14 % en glissement annuel pour atteindre 212 000 unités.

Après un bon départ et malgré l'impact de l’épidémie de coronavirus au quatrième trimestre, les ventes dans la région européenne* sont restées quasiment stables par rapport à l’exercice précédent. Au total, 264 000 unités ont été vendues au cours de ces douze mois, maintenant la part de marché de Mazda en Europe à 1,4 %.

Akira Marumoto, Président de Mazda Motor Corporation, a déclaré : « Mazda continue de remporter un franc succès en Europe, notamment avec nos deux modèles nouvelle génération, la Mazda3 et le Mazda CX-30. Malgré la pandémie actuelle, Mazda Europe a largement contribué à l’activité de notre entreprise au cours de l’exercice passé ; nous restons pleinement engagés envers l’Europe et notre réseau de distribution et avons hâte de lancer notre premier modèle tout électrique, le Mazda MX-30, dans la région d'ici la fin de l’année. »

Reflétant la hausse des investissements dans le développement de nouvelles technologies et favorisées par des mesures destinées à améliorer le bénéfice par unité, le mix et les coûts, les performances commerciales de Mazda au cours de l’exercice lui ont assuré un chiffre d’affaires de 3 430,3 milliards de yens (28,3 milliards d’euros**), lequel a engendré un résultat d’exploitation de 43,6 milliards de yens (360 millions d’euros**) et un résultat net de 12,1 milliards de yens (100 millions d’euros**). Les actionnaires de Mazda recevront un dividende annuel de 35 yens par action.

Les effets de la pandémie de COVID-19 sur la demande client, les chaînes d’approvisionnement et la production des véhicules ne peuvent pas être évalués avec certitude. Par conséquent, Mazda a décidé de suspendre ses prévisions en termes de bénéfice et de dividende pour l’exercice qui se clôturera en mars 2021. En surveillant étroitement et en permanence l’environnement économique, Mazda continuera à évaluer l’impact de la pandémie sur son activité et annoncera ses prévisions ultérieurement.

* Russie comprise

** Source : Résultats financiers consolidés de Mazda Motor Corporation pour l'exercice clos au 31 mars 2020. Les chiffres en euros pour l’exercice ont été calculés sur la base d'un taux de change de 1 euro pour 121 yens.