• Grâce à son association avec la famille Chevalley, Mazda (Suisse) SA s'offre un partenaire stratégique à Genève et un représentant de choix sur la rive gauche de l'Arve.
  • Deux constructeurs automobiles se rencontrent
  • Une nouvelle ère d'éco-mobilité avec Skyactiv-X et les futurs véhicules électriques


André Chevalley a fêté ses 70 ans cette année. Mais ceux qui l’imaginent à la retraite sont bien loin du compte, car notre homme n’est pas du genre à s’arrêter. Même s'il devait finalement s’abandonner à un repos bien mérité dans un avenir proche, l’avenir de son groupe est assuré, grâce à ses nombreuses succursales automobiles dans la région de Genève et Nyon. Monsieur Chevalley durant sa carrière de pilote automobile a participé six fois aux 24 Heures du Mans entre 1968 et 1984. Il a même remporté l’édition 1978 de la célèbre course sarthoise. En 1980, il est également devenu champion suisse de Formule 2. Malgré ce parcours spectaculaire, ce pilote émérite n’a jamais eu l’occasion de piloter un bolide Mazda.

Même si le Groupe Chevalley représente plusieurs autres marques en Suisse, le partenariat entre le groupe et Mazda apparaît comme une évidence. L’entrepreneur André Chevalley n'est pas comme ces anciens sportifs de haut niveau qui se contentent d’utiliser leurs contacts pour se forger une seconde carrière. André Chevalley vit pour l’automobile. L’homme est à la fois un passionné, un créateur et un constructeur d’automobiles. Avec son équipe de mécaniciens attitrés, il a construit durant sa carrière de pilote de course sa propre voiture, qui sera plus tard chronométrée à 340 kilomètres/heure sur le circuit du Mans.

Cette façon de travailler en équipe, auprès de collaborateurs à la fois familiers et dignes de confiance, constitue l’un des ingrédients-clés de la recette du succès de Mazda. Malgré sa renommée internationale, le constructeur japonais a su en effet conserver une atmosphère familiale dans ses rangs. Cette similitude explique l'affinité naturelle entre Mazda et l’entreprise familiale Chevalley.

À l'instar de Mazda, le Groupe Chevalley s'est également engagé dans une stratégie de croissance prudente mais constante, qui ne se résume pas à une question de taille ou de prestige, mais représente plutôt une forme de continuité, d’utilité et de développement durable. L’aventure commencée en 1972 avec l'acquisition d'un petit atelier et d'un parking attenant en centre-ville s'est poursuivie pendant des décennies, jusqu'à ce que le Groupe Chevalley acquière récemment l’entreprise Automobile Colarusso Frères SA à Vernier.

A la suite de ce rachat, Mazda Suisse et Chevalley ont vu une opportunité de conclure un accord dans lequel tout le monde serait gagnant. Pour le constructeur, la présence d’un concessionnaire principal dans la région de Genève est un avantage évident. De plus, l'activité basée à Carouge permettra de disposer enfin d’un pied-à-terre sur la rive gauche de l'Arve. De son côté, Chevalley va pouvoir renforcer sa position et poursuivre sa stratégie de croissance.

Le partenariat entre Chevalley et Mazda s'appuie sur deux sites : Vernier et Carouge qui seront tous deux dirigés par M. Daniel del Rio. Chevalley adaptera son infrastructure à l'identité de marque de Mazda dans un avenir proche. Les infrastructures en question, notamment à Vernier, doivent faire l’objet d'une modernisation.

Cette alliance est donc placée sous le signe de la modernité. Ensemble, Chevalley et Mazda se préparent à entrer dans l'ère de la mobilité électrique.